La véritable puissance des tracteurs

tracteur

Acheter ou louer un tracteur plonge souvent l’acquéreur dans un profond embarras face à un éventail de marques, de gammes et de modèles toujours plus osés. D’emblée, le critère généralement mis en avant est celui de la puissance. La puissance est particulièrement sollicitée pour les travaux notamment ardus. L’achat ou la location d’un tracteur se décline souvent sous des considérations autres que le gabarit, bien que n’ayant pas un rôle négligeable.

En effet, en fonction du type de travaux à entreprendre (travaux de force ou de traction, travaux lourds à la prise de force, travaux de labour, travaux légers de transport ou de manutention, etc.) les qualités des tracteurs sollicités seront différentes. Aussi, comme pour tout outil, faire le choix demande une prise en compte de critères et paramètres techniques pertinents. Évaluer la puissance d’un tracteur convoque les performances du moteur ainsi que d’autres aspects pratiques et paramètres techniques.

Puissance du moteur et performances : l’unité de mesure

Couple moteur, régime nominal, puissance, voilà quelques-unes des notions qu’il faut mobiliser pour évaluer les performances d’un moteur. La notion de couple moteur permet d’apprécier la capacité de traction d’un moteur à faible régime. Elle exprime la puissance maximale réelle ou puissance additionnelle du moteur. Il sera d’autant plus intéressant que ce couple soit élevé à un régime relativement bas afin d’avoir une capacité de traction plus importante sans avoir à accélérer outrageusement.

De nos jours, ce couple est obtenu à 1500 tours/min. Côté constructeurs, on parle plus de normes de puissance. Ainsi, il est admis que la norme ECE R120 majore les performances du moteur de 9 % par rapport à la norme DIN 70020, dans la mesure où celle-ci fait abstraction du système de refroidissement du moteur qui absorbe parfois jusqu’à 9 % de puissance.

Autres aspects pratiques et paramètres techniques

  • Le poids ou le gabarit

Le poids permet de faire passer la puissance au sol. Un tracteur plus lourd sera idéal pour les travaux de traction par exemple. Il est conseillé de solliciter des tracteurs dans les alentours de dix tonnes soit un rapport poids-puissance s’approchant dans les 50kg/chevaux pour des performances optimales.

  • La répartition des masses

Il faut qu’il y ait une répartition équilibrée entre avant et arrière. Un essieu avant légèrement plus lourd reste l’optimum sur les tracteurs actuels.

  • Les pneumatiques

Des roues à grand diamètre permettent de faire passer un maximum de puissance. Par un effet d’empattement, elles développent la capacité de traction en même temps qu’elles réduisent la résistance au roulement et la consommation du tracteur.

  • La consommation

Plus la quantité de gazole brulée pour obtenir un cheval est basse, plus le moteur est économique.

  • La transmission

Dans la mesure où les efforts de traction changent en fonction du relief, un tracteur équipé d’une boite de vitesses à variation continue ou étagée est resté l’idéal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *