Agrivoltaïsme : quand l’agriculture participe à la transition énergétique

ec09150a2f30412ae4ba7899ecac7f3b

Depuis quelques années, plusieurs nations ont accéléré leur développement de la transition énergétique dans le secteur agricole. En effet, l’installation des panneaux photovoltaïques a pris de l’ampleur sur les terrains d’agriculture privée et industrielle. Cependant, quels sont l’implication et les enjeux de cette pratique promotrice des énergies renouvelables. Voici l’essentiel à retenir sur le sujet.

Qu’est-ce que l’agrivoltaïsme ?

Né en 1980, l’agrivoltaïsme et une technique qui consiste à allier la production d’énergies renouvelables et l’agriculture. Au début des années 2000, son exploitation s’est développée à grande échelle en Europe et en Asie. Concrètement, elle consiste à couvrir certaines cultures d’une toiture amovible composée de panneaux photovoltaïques. Grâce à ce procédé, entreprises et particuliers possédant des terres peuvent créer des champs solaires offrant un excellent retour sur investissement.

A voir aussi : Froment d’hiver : comment assurer la rentabilité de la culture ?

De plus, l’agrivoltaïsme permet d’éviter l’artificialisation des sols. Le développement de cette innovation est en pleine expansion en France et contribue fortement aux objectifs de la politique énergétique française.

Quelle est l’importance de l’agrivoltaïsme ?

Pour les exploitants agricoles, l’agrivoltaïsme est un excellent moyen de pérenniser leurs exploitations. En optant pour un projet agrivoltaïque, l’agriculteur profite d’une source de revenu additionnel ainsi qu’une meilleure production agricole. Les paysans participent ainsi à la transition énergétique et sont donc considérés comme acteurs des énergies renouvelables.

A lire aussi : Pourquoi le stockage en cellule est-il essentiel pour la qualité et la préservation des céréales ?

Par ailleurs, l’agrivoltaïsme permet aux agriculteurs de diversifier et d’améliorer leurs activités agricoles grâce aux bénéfices de l’installation d’une centrale solaire. C’est aussi un projet de territoire à part entière qui favorise la transmission des exploitations.

Quels sont les avantages de l’agrivoltaïsme ?

La conception de l’agrivoltaïsme est loin d’être une simple exploitation de terres au profit de la production énergétique. Cette pratique comporte également des avantages importants pour les cultures ainsi que l’élevage.

La protection des aléas climatiques

L’avantage majeur de l’agrivoltaïsme est la protection qu’elle offre contre les aléas climatiques. En effet, grâce aux structures de panneaux solaires qui servent de parasol, les fruits, légumes, vignes et même les animaux sont protégés de la grêle et des orages. Elles servent également à réduire l’évapotranspiration des cultures, diminuant ainsi leur besoin d’eau.

L’amélioration du rendement des cultures

La protection des terres agricoles des intempéries est un facteur déterminant pour le développement des plantations. Les orages et les basses températures ne constituant plus d’obstacles, les cultures se développent mieux et les moissons sont abondantes. Cela va permettre au secteur agricole de répondre aux besoins croissants de la population.

La contribution au développement des énergies renouvelables

En France, la mise en place des projets agrivoltaïques permet de contribuer de manière significative à l’évolution du secteur des énergies renouvelables. Cette technique participe activement aux objectifs de réduction de gaz à effet de serre ainsi qu’à la lutte contre le réchauffement climatique.

D’autre part, le potentiel de l’agrivoltaïsme est remarquable, d’autant qu’il constitue déjà 13 % de la production de l’énergie solaire du pays. De plus, cette pratique a suscité l’intérêt de plusieurs activistes de l’écologie.

Qu’en est-il des limites de cette innovation ?

Malgré son avenir prometteur, l’agrivoltaïsme demeure en phase d’expérimentation. Les performances actuelles étant encourageantes, rien n’est encore sûr sur le long terme. Cette innovation, bien qu’évolutive, est confrontée à de nombreuses limites. En effet, l’installation photovoltaïque constitue une compétition pour l’espace, car elle occupe celle réservée aux cultures.

Aussi, toutes les cultures ne sont pas adaptées à l’agrivoltaïsme. Par ailleurs, le coût initial élevé de l’installation des panneaux solaires ainsi que leur maintenance coûteuse constituent un fardeau pour les agriculteurs. De même, les règlementations locales sont parfois défavorables pour les particuliers désireux de se lancer dans l’agrivoltaïsme.