L’élevage d’insectes en France : une industrie qui cartonne

larves d'insectes

L’élevage, dans un langage simple, est le fait d’élever les animaux. Il peut être pris dans le sens des techniques et pratiques mises en œuvre pour la production animalière. Il en existe de différentes sortes notamment celui d’insectes. L’élevage, a priori, s’avère une tâche domestique. Il a pourtant une visée économique, scientifique et industrielle. Une question alors revient sur la sellette : quel est son but et quelles sont les raisons qui le sous-tendent ? Cet article propose de découvrir les diverses causes de l’élevage d’insectes.

L’entomoculture, qu’est-ce que c’est ?

L’entomoculture est la production et commercialisation des insectes. Les finalités sont diverses. Elles sont d’ordre scientifique, commercial et surtout comestible. Ce dernier aspect est dû au boom démographique que connait le monde. Il existe plus de 1700 espèces d’insectes comestibles. Le choix est donc pluriel. L’Elevage d’insectes peut être une option de diversification alimentaire. On parle alors d’entomophagie.

Lire également : La véritable puissance des tracteurs

La montée en chiffre de la population mondiale peut justifier cela. Avec plus de sept milliards d’habitants à l’échelle mondiale, l’élevage de bétail traditionnel peut, par exemple, causer des ennuis. En effet, il n’y aura plus assez d’espace pour répondre à cette tâche. D’où l’entomoculture qui devient la priorité de plusieurs grandes puissances notamment la France.

Cet élevage ne requiert pas une large surface, et ne présente pas de répercussions environnementales. Il est écologique, beaucoup plus pratique et répond à de nombreuses demandes humaines. Toutefois, plusieurs autres facteurs expliquent bien l’élevage d’insectes.

A lire aussi : Bien choisir sa niche à veau

Quelles sont les raisons qui justifient l’élevage d’insectes ?

Les causes de l’élevage d’insectes sont nombreuses. Diversifier l’alimentation fait partie des causes majeures. Les insectes sont de plus en plus consommés dans plusieurs pays du monde notamment dans les pays asiatiques, africains, européens et américains.

L’entomophagie

L’homme a parfois tendance à varier son menu alimentaire. Le choix des insectes comestibles n’est pas anodin. En effet, ces insectes permettent de se sustenter d’une manière beaucoup plus saine. Ils renferment de riches protéines qui peuvent revigorer l’organisme humain. Ce qui n’est pas le cas au niveau de l’élevage traditionnel (bétail) dont les protéines sont susceptibles de déclencher des maladies chez l’homme.

Par ailleurs, les protéines des insectes équivalent à celles d’un bœuf. Avec juste deux kilos de végétaux, ces insectes peuvent générer un kilo d’autres insectes. L’élevage d’insecte renferme donc plus d’avantages que celui classique. De plus, il est écologique et ne demande pas assez de contraintes. Il n’y a pas par exemple assez d’eau à utiliser et la dépense énergétique est moindre.

L’élevage d’insectes suscite moult réactions dans certains pays qui tardent encore à s’y lancer. Toutefois, d’autres s’y adonnent progressivement à cause de ses nombreux avantages. L’Australie, l’Indonésie, l’Amérique du Nord et l’Afrique sont les plus grands consommateurs des insectes.  

Les finalités utilitaires de l’élevage d’insectes

L’élevage d’insectes peut bien être mené pour des fins utilitaires. L’un des exemples probants est l’apiculture. Il s’agit, en fait, de l’élevage des abeilles. Autrement dit, l’ensemble des techniques mises en œuvre pour la production du miel. Toutefois, ce n’est pas le seul produit qu’on peut obtenir de cette pratique.

Il y a aussi le pollen, la cire et la gelée royale qui peuvent être tirés de l’élevage des abeilles. Pour polliniser un champ par exemple, la ruche est un moyen approprié. De cette pratique, on peut aussi obtenir le venin. L’élevage d’insectes répond bien donc à des fins utilitaires.

L’alimentation du bétail avec l’élevage d’insectes

Les insectes sont utilisés pour nourrir le bétail, du moins, les protéines qu’ils renferment. Cette technique favorise la réduction de plusieurs phénomènes nuisibles. La surpêche est limitée. Il n’est plus nécessaire de nourrir le bétail avec les poissons. Un fléau qui a de grandes répercussions sur les eaux naturelles qui sont sauvagement exploitées.

Un autre phénomène réduit est la déforestation. La nature est de moins en moins menacée. L’écologie est respectée. Il n’est plus important de détruire les forêts afin de nourrir le bétail traditionnel. Ce qui participe aussi à la limitation de la production des gaz à effet de serre. La production des vers de farine permet donc d’alimenter les animaux sans causer d’ennui à la nature.

L’élevage d’insectes pour contrer d’autres insectes nocifs.

Il y a des insectes qui sont vraiment nuisibles. Les pucerons constituent un exemple. L’élevage des insectes permet de lutter contre ces parasites. C’est le cas de la coccinelle. Elle lutte de manière efficace contre les pucerons.

Ces derniers, en effet, sont dévastateurs des champs et cultures vivrières. L’élevage d’insecte permet donc de protéger les cultures. Pour les mouches blanches par exemple, agents destructeurs des tomates, les guêpes et les punaises sont élevées pour les contrer.

larves de vers de sagou insecte

L’élevage d’insectes, objet de recherches scientifiques

De nombreuses études ont été faites sur l’élevage des insectes. En effet, les acides aminés ou encore les protéines restent les principaux objets d’analyse. Ses intérêts sur le plan pharmaceutique, écologique, de la consommation humaine, etc., sont souvent analysés. D’importants projets sont aussi mis en œuvre pour varier par exemple l’offre des protéines. D’autres font la promotion des vers de farine et de l’huile d’insectes pour la préservation des cultures.

Comment faire l’élevage d’insectes ?

Il faut d’abord mettre en avant les objectifs personnels visés. Il est important de connaître l’ordre dans lequel on voudrait rester : commercial, alimentaire, économique, esthétique, etc. De nombreux aspects doivent aussi être pris en compte. À ce sujet, la taille s’avère un grand paramètre à ne pas du tout négliger.

Il est recommandé d’entamer le projet avec des insectes de tailles moyennes. Il est beaucoup plus aisé d’assurer leur contrôle, contrairement aux autres de petite taille. En outre, il faut opter pour un insecte facile à élever. Un insecte qui ne requiert pas assez de contraintes et qui est facile à se reproduire.

L’élevage d’insectes comestibles est celui qu’il faut prioriser. Enfin, il faut être sûr de pouvoir les nourrir de façon régulière. De la sorte, ils peuvent se reproduire avec aisance. Autrement, ils peuvent devenir sauvages et se dévorer mutuellement. Il faut donc pouvoir posséder le minimum pour bien les entretenir.

L’élevage d’insecte gagne de terrain dans plusieurs pays. Il est surtout apprécié pour ses avantages qui sont plus considérables que ceux du bétail traditionnel. Les études ne cessent aussi d’être menées pour mieux approfondir ses multiples intérêts.